Portrait de femme : Michelle Obama, une première dame partie de rien

Absolème portrait de femme Michelle Obama première dame

Il était une fois, une Afro-Américaine du nom de Michelle LaVaughn Robinson. Elle est née en 1964 et a grandi dans un quartier populaire de Chicago, South Shore. Enfant, elle suit ses études primaires et secondaires, puis réussit un parcours brillant en intégrant l’université de Princeton puis la faculté de Droit de Harvard. Elle réussit ses études et décroche son diplôme à l’âge de 24 ans. Pleine de volonté et toujours vouée à la bonne cause, Michelle Robinson se lance dans les affaires communautaires. La jeune avocate finit, en 2009, par devenir la première black First Lady de l’histoire des États-Unis d’Amérique. Aujourd’hui, le dynamisme de l’enfant de Chicago l’amène à mener de multiples combats, toujours pour la bonne cause. Découvrez le portrait de cette femme forte aux multiples talents !

 

Michelle Obama, l'enfant de Chicago

Née précisément le 17 janvier 1964 dans l’Illinois, Michelle Robinson a grandi au sein d’une famille unie, mais modeste. Fille de Fraser Robinson III qui travaillait comme opérateur de pompe pour le compte du Chicago Water Department, et de Marian, mère au foyer, Michelle a reçu une éducation conventionnelle avec son frère Craig, dans laquelle ses parents lui ont inculqué les valeurs de travail et de persévérance. Son père Fraser Robinson souffrait d’une sclérose en plaques, mais son infirmité ne l’avait pas empêché de se rendre au travail. C’était un bel exemple de détermination pour Michelle qui, à l’âge de 4 ans seulement, acquiert un tempérament de feu et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Ainsi, les parents de la jeune fille ont su faire d’elle une femme de valeur qui n’a cessé de dépasser ses limites, encore et encore.

Absolème Michelle Obama jeune

Brillante étudiante, la jeune Michelle Robinson peut être fière d'un parcours scolaire auquel rien ne la prédestinait. 

Faisant partie de la National Honor Society, Michelle suit des cours de placement avancés au Whitney Young High School. Salutaire de sa classe, elle décroche son diplôme en 1981. Vient ensuite son intégration à l’Université de Princeton. Un diplôme qui s'est avéré tout sauf facile à décrocher. Car bien avant de rejoindre Princeton, on l’a découragée en lui annonçant qu’elle n’avait pas le bon profil pour étudier au sein de cet établissement. Sa couleur de peau était souvent un obstacle dans son développement personnel, mais elle tient bon - un obstacle de plus qui a forgé son caractère de battante.

À l’université, elle a pu découvrir le monde de la bourgeoisie noire et leur mode de vie quotidien, bien plus opulent que le sien. Elle s'est alors rendu compte du fossé qu'il pouvait exister entre cette bourgeoisie et son entourage de Chicago. Cette prise de conscience a marqué le début de son émancipation. Malgré ses doutes, elle s’est alors accrochée, cherchant ce que la vie avait de meilleur à lui donner. Elle suit des études afro-américaines et se spécialise en sociologie. En 1985, elle obtient son diplôme avec brio.

 

Mère, avocate et First Lady

Avant de devenir Première Dame, Michelle Robinson a initialement travaillé en tant qu’avocate au sein du cabinet Sidley Austin. Dotée d’une force de persuasion suffisante pour convaincre le maire de Chicago Richard M. Dale à l’embaucher comme assistante, la jeune fille utilise son talent pour réussir sa carrière. C'est en 1989, qu'elle fait la connaissance d’un stagiaire qu’elle encadre... Il s’agit du jeune avocat Barack Hussein Obama ! Leur relation s’affine et s’intensifie. Michelle et Barack Obama se marient en 1992. 

Fonder une famille n'aurait pas été de tout repos  pour le jeune couple. Si en 1998 naît leur fille aînée Malia Obama et en 2001 leur fille cadette Natasha, la fausse couche et la fécondation in vitro comptent parmi les épreuves que le couple a dû traverser. Par la suite, Michelle Obama devient une mère engagée. Sa famille est sa priorité, et se dit avec raison : « Si je ne suis pas capable de transmettre des valeurs à mes enfants, comment pourrais-je les transmettre aux autres Américains ? »

Absolème Michelle et Barack Obama

L’on se souvient de la date du 20 janvier 2009 où la première femme noire de l’histoire des États-Unis qui a porté le titre de First Lady tenait la Bible sur laquelle son mari, le nouveau locataire de la Maison Blanche, prêtait serment. Michelle Obama n’a jamais cessé de soutenir son mari dans tous les combats qu’il a menés.

L’amour profond a uni Michelle et Barack Obama, mais comme chaque couple, leur entente ne se déroulait pas toujours comme sur des roulettes ! Il y avait des nœuds à démêler, à tel point qu’ils ont suivi une thérapie de couple. Elle a appris qu’être heureuse ne dépendait que d’elle seule et non de son mari. La fusion de deux vies et de deux personnalités suivie de l’éducation des enfants n’a pas été facile quoique tout le monde les considérait comme un couple parfait.

 

Une icône aux multiples combats

Personnalité engagé, Michelle Obama a toute sa vie fait usage de sa voix et de sa force de persuasion pour aider les moins fortunés qu'elle. 

Dès l’obtention de son diplôme de Juris Doctor en 1988, Michelle Lavaughn Robinson commence déjà à aider les locataires à petit budget dans leurs affaires de logement. C’était à l'époque pour le compte du Harvard Legal Aid Bureau. Plus tard, elle dirige, en 1993, une association ayant pour objectif de motiver les jeunes à travailler au sein d’organisations sociales à but non lucratif (l’association qu’elle dirige étant elle-même à but non lucratif).

Mais ses combats sont loin de s'arrêter là ! Trois ans plus tard, elle devient Associate Dean of Student Services à l’Université de Chicago et développe le Centre de Service communautaire de l’établissement. Fidèle à sa mission dans les affaires communautaires, la future femme du 44e Président des États-Unis accède à la direction générale des affaires communautaires de l’hôpital de l’Université de Chicago en 2002. En 2005, elle occupe le poste de vice-présidente des affaires externes de l’Université de Médecine de Chicago. En janvier 2010, elle rejoint la Croix-Rouge américaine pour apporter son soutien aux victimes du tsunami et du séisme à Haïti.

Enfin, jusqu’à aujourd’hui, Michelle Obama mène un combat pour la bonne santé des personnes nécessiteuses, notamment des enfants. Elle privilégie la nourriture saine pour ces catégories de personnes et lutte contre l’obésité en promouvant une alimentation équilibrée. C’est ainsi qu’elle fonde le projet Let’s Move. Bref, un parcours admirable d'une Première Dame qui a soif d'un futur meilleur et qui ne tient pas en place.

Absolème Michelle Obama première dame

Et parce que l'élégance ne gâche rien, l’on reconnaît également Michelle Obama pour son allure et ses goûts vestimentaires. Le numéro de mars du magazine Vogue met ainsi à l’honneur la Première dame des USA en couverture. C’est surtout lors de la deuxième campagne présidentielle de Barack Obama que la femme du 44e président américain a été considérée comme icône de la mode, un véritable personnage médiatique. Alliant l'utile à l'agréable, Michelle Obama a su utiliser son influence pour propulser de jeunes créateurs dans les médias.

 

Le sujet vous intéresse ? Voici d'autres articles similaires qui pourraient vous plaire :