Pourquoi autant de femmes s’habillent d’un Microblading ?

Absolème microblading maquillage semi-permanent des sourcils

Depuis quelques années, maquiller ses sourcils fait partie intégrante de notre routine beauté. Il n’y a pas si longtemps, on en entendait encore peu parler, mais désormais, les sourcils font partie de ces incontournables en maquillage. Et pour cause ! Les sourcils peuvent changer votre visage du tout au tout. Négligés, ne mettront pas votre charme en valeur ; tandis que lorsqu’ils sont bien dessinés, ils sublimeront vos traits et réhausseront votre regard. Sauf que… car oui il y a un mais ! Dessiner ses sourcils de manière harmonieuse demande une véritable pratique et des connaissances pointues de visagistes. Un sourcil réussi devra respecter un certain nombre de critères : être alignés avec le canal lacrymal, être dans la continuité de l’extérieur de vos yeux et de votre nez. Bref, dessiner son sourcil, c’est avant tout de la géométrie ! Pour celles qui n’ont pas le courage de dessiner au crayon, à main levée, leurs sourcils tous les matins ; ou pour celles qui souhaitent avoir un regard de biche même sans maquillage, une solution toute trouvée s’offre à vous : le microblading. Zoom sur cette nouvelle tendance make up.

 

Pigmentation des sourcils : le microblading pour un regard réhaussé

Pour commencer, qu’est-ce que le microblading exactement ?

En une phrase, le microblading est une technique de pigmentation des sourcils via un maquillage semi-permanent. L’idéal donc pour redessiner ses sourcils sur la durée, et ainsi intensifier son regard.  

Pour rentrer un peu plus en détail, il s’agit d’une technique en vérité ancestrale, d’origine japonaise, qui a connu un véritable essor ces dernières années. Le principe est de pigmenter, grâce à des aiguilles, le dessous de la peau des sourcils – uniquement les couches supérieures de l’épiderme. Il ne s’agit pas ici d’un tatouage à proprement parler, mais bien d’un maquillage longue durée : la différence majeure étant la profondeur à laquelle les pigments sont déposés (0,2/0,3 mm en microbalding contre 1 mm pour du tatouage). Pour les douillettes, soyez rassurées : la profondeur étant superficielle, le microblading est parfaitement indolore !

Absolème qu'est-ce que le microblading ?

 

Quelle technique de microblading adopter ?

Plusieurs techniques de pigmentation existent à l’heure actuelle, parmi lesquelles on compte le microblading poil à poil ou le microblading effet poudré. L’experte qui vous accompagnera vous aidera à définir ce qui sera le plus harmonieux pour vous.

Comment se déroule un rendez-vous de microblading ?

Il est primordial de vous renseigner auprès d’un institut de confiance car c’est le travail des expertes qui sera clef pour un regard réussi. N’allez donc pas n’importe où et n’hésitez pas à vous renseigner sur les avis des précédentes clientes. La première séance en particulier est la plus cruciale, car c’est là que le sourcil est véritablement structuré.

Pour démarrer, l’experte veillera à désinfecter vos sourcils puis à effectuer un gommage, de manière à enlever les peaux mortes et à optimiser la pigmentation.

Ensuite, elle commencera par pré-dessiner les sourcils au crayon, de manière à délimiter la zone. Cela vous permettra aussi de vous rendre compte du résultat final. C’est à cette étape que l’experte analysera la morphologie de votre visage et votre regard pour que le sourcil vienne véritablement vous sublimer.

En fonction de la nature de vos sourcils et du rendu souhaité, l’experte définira si le microbalding ou le microshading sera le plus adapté.

Quelle différence entre microblading et microshading ?

La différence entre ces deux techniques porte tout simplement sur le rendu final. Le microblading donnera un effet « poil à poil » à vos sourcils, reproduisant ainsi l’effet d’un poil « réel ». Cette technique aura donc tendance à être la plus naturelle et la plus discrète. C’est l’idéal si votre objectif est de combler des trous dans vos sourcils et d’harmoniser leur forme.

Le microshading permettra d’obtenir un rendu plus poudré, comme si vous aviez appliqué du crayon pour les sourcils. Cette technique sera à privilégier si vous souhaitez avant tout rehausser et intensifier votre regard.

Dans tous les cas, une deuxième séance sera nécessaire pour avoir un rendu final définitif. Les effets dureront globalement entre 1 et 3 ans, il faudra donc prendre en compte que plusieurs sessions seront par la suite à prévoir pour entretenir votre micropigmentation.

 

Les précautions à prendre

La première étape sera de vérifier que vous n’avez aucune contre-indication : pour cela, le mieux sera de contacter votre centre de microbalding. Si ce maquillage éphémère est tout à fait bénin, certains médicaments ou traitements par exemple peuvent être déconseillés en parallèle de votre séance.

Suite à la session, plusieurs jours seront de plus nécessaires pour permettre à la peau de bien cicatriser. Il faudra compter au minimum une bonne semaine pour cela. Pendant ce temps vos sourcils passeront par plusieurs étapes, tout à fait normales :

  • Le lendemain de la séance, vos sourcils seront particulièrement foncés. Ne vous inquiétez pas, le temps de la cicatrisation vous perdrez environ 40% de la teinte.
  • Vous passerez ensuite par une phase inverse où la peau sera beaucoup plus claire, et les effets du microblading imperceptibles. Il faut tout simplement laisser le temps au pigment de faire surface.

Minimisez aussi à tout prix le contact avec l’eau, qui empêchera une cicatrisation correcte. En particulier il faudra éviter de se baigner et d’aller dans des lieux comme un sauna ou un hammam. Pour les mêmes raisons, limitez l’exposition au soleil le temps de quelques semaines, ou protégez-vous avec un chapeau.

Absolème précautions à prendre avec le microblading

 

Le sujet vous intéresse ? Voici d'autres articles similaires qui pourraient vous plaire :