Bien-être : les effets insoupçonnés de la méditation

Absolème Bien-être les effets insoupçonnés de la méditation

À cette ère où la course effrénée de la vie quotidienne entraîne des troubles physiques et psychiques, la méditation est l’un des moyens qui permettent de les traiter et d'enfin prendre le temps de se poser. Il faut pourtant savoir la mener à bien afin d’en tirer les résultats recherchés : car nombreuses sont les vertus de la méditation, se ressourcer, se reposer, apprendre à se concentrer pour ne citer que ces avantages. Voici les bienfaits insoupçonnés de la méditation.

 

La méditation, un art ancestral

Issue du verbe méditer qui signifie réfléchir, la méditation est l’art de penser ou de concentrer son esprit sur un objet ou un sujet particulier. C’est une technique de relaxation et de développement personnel qui diffère un peu par son fonctionnement. En effet, elle ne nécessite aucun effort physique, il suffit de concentrer son attention sur son ressenti par rapport à un objet ou sur le moment vécu au présent.

La méditation provient des religions ancestrales de la population du continent asiatique, aussi bien les Japonais, que les Chinois, les Tibétains, les Thaïlandais et autres la pratiquent. Ils l’appellent différemment selon la méthode avec laquelle ils le font : bouddhique, pleine conscience, Vipassana, zazen, Metta, Kundalini, Chakras, Tonglen, etc.

Faisant actuellement de nombreux adeptes à travers le monde, on y a recours selon le cas ou suivant les maladies qu’on souhaite guérir.

Les différents types de méditation

  • Le premier type le plus connu est le yoga qui, outre la méditation, inclut aussi la pratique de doux exercices physiques.
  • La méditation bouddhique est un autre avec lequel atteindre la sagesse ainsi que la totale relaxation du corps. Cela veut dire accéder au nirvana ou à un état de sérénité complète via le développement mental.
  • La méditation pleine conscience permet de concentrer entièrement son esprit sur le moment présent afin d’en analyser ses ressentis.
  • La méditation zazen fait plutôt travailler la posture et la respiration, ce qui la fait ressembler sur certains points à la méditation bouddhique.
  • La Vipassana, la plus ancienne technique de méditation bouddhique, elle, prend chaque phénomène qui apparaît comme objet de méditation, que celui-ci soit physique ou mental, la liste n’est pas exhaustive.

Absolème les bienfaits de la méditation

 

Les bienfaits de la méditation

La méditation permet ainsi de lutter contre le mal du siècle qu’est le stress, provoqué surtout par un rythme de vie infernal. En effet, le travail et les devoirs familiaux et sociaux ne laissent plus au corps ni à l’esprit le temps de se reposer un peu. Apparaissent ainsi les maux de toutes sortes que fort heureusement, la méditation permet de traiter ou de soulager.

Se déstresser

Grâce à la méditation, on peut ainsi évacuer le stress accumulé tout au long de la journée ou la semaine de travail. Bon nombre de Japonais qui l’ont pratiqué durant leur existence ont atteint les 100 ans, car ont su rester zen en toute circonstance. En effet, impactant directement et de manière positive sur le corps tout entier, la méditation permet d’optimiser le système immunitaire. Avec, on arrive à limiter les infections ou les maladies qui peuvent attaquer et endommager les cellules corporelles. C’est surtout le cas pour le système cardiovasculaire, un pratiquant de la méditation ne risque pas de voir sa tension artérielle s’élever ni son taux de mauvais cholestérol augmenter.

Lutter contre la dépression

Avec la méditation, on arrive aussi diminuer les signes de la dépression ou de l’anxiété, à condition d’en faire 30 minutes minimum tous les jours. Certes, des médicaments existent pour traiter la dépression, mais beaucoup de patients recherchent des alternatives pour ne pas en devenir dépendants. C’est pourquoi, des recherches et des essais cliniques ont été menés pour connaître le degré d’efficacité de la méditation sur des sujets qui souffrent de dépression. Les résultats ont prouvé que la méditation est tout aussi efficace que les antidépresseurs, car permet de retarder ou d’éviter les rechutes.

Améliorer la qualité du sommeil

La méditation aide aussi les personnes souffrant de troubles de sommeil à mieux dormir et à se sentir plus reposées. En effet, une personne dépressive peut avoir des difficultés à trouver le sommeil et dans le sens inverse, le manque de sommeil peut aussi rendre dépressif. En pratiquant régulièrement la méditation de pleine conscience, on traite les deux  pour se sentir de nouveau bien et vivre mieux.

Mieux se concentrer

Quand on a des difficultés à se concentrer alors qu’on travaille ou étudie, la méditation aide aussi à mieux assimiler ses cours ou à réaliser ses tâches. Cela consiste à bien observer et contrôler sa respiration de manière à favoriser la sécrétion par le corps, de la noradrénaline, une hormone naturelle. Celle-ci augmente les capacités de concentration du cerveau, diminue les pensées parasites et réduit la réactivité émotionnelle des sphères cérébrales.

Soulager les douleurs physiques

Avec la méditation, on soulage aussi de manière efficace les douleurs chroniques du corps, car aide à se relaxer et à se détendre. Le stress ou l’anxiété étant des facteurs qui font apparaître les allergies ou les maladies de la peau comme le psoriasis, la méditation permet de les traiter efficacement.

Améliorer l’appétit

Si jamais on souffre d’anorexie ou de boulimie, la méditation aide également à s’en défaire. Cela veut dire, résister à l’envie de grignoter à tout moment et ne manger qu’aux heures des repas. Cela signifie aussi ne pas se culpabiliser face à la nourriture, celle-ci est nécessaire au bon développement et au bien-être du corps. En effet, pour être en bonne santé, une personne doit manger et boire dans la bonne quantité pour se sentir bien dans son corps et dans son esprit.

Absolème comment réussir sa méditation

Comment réussir sa méditation ?

Pour réussir sa méditation si on n’en a pas encore l’habitude, on peut commencer par la technique de pleine conscience. Elle se pratique à la maison ou dans un endroit tranquille et calme, loin de tout bruit perturbateur. On s’effectue également sur un fond musical ou en se faisant guider par un narrateur. Pour cela, il suffit de s’asseoir bien droit sur une chaise, les pieds à plat sur le sol et les mains posées sur les cuisses. On peut aussi s’asseoir en tailleur au sol, sur un petit coussin. En fermant ou en gardant légèrement ouverts les yeux, on inspire profondément trois fois, puis on respire calmement. On laisse ensuite aller ses pensées et ses émotions sans les retenir ni les juger. On se concentre ensuite sur l’air inspiré et expiré ainsi que les mouvements du corps que cela provoque.

 

Le sujet vous intéresse ? Voici d’autres articles similaires qui pourraient vous plaire :

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés