Le masque respiratoire, nouvel accessoire tendance du déconfinement ?

Absolème masque respiratoire accessoire tendance déconfinement

La pandémie de la nouvelle maladie du coronavirus qui touche les différentes nations du monde depuis le début de l’année 2020 oblige tous les peuples à changer leurs modes de vie et leurs habitudes afin d’y faire face. Distanciation sociale, lavage plus fréquent des mains, confinement et masques respiratoires sont tant de mesures mises en place par les autorités des différentes nations afin de tenir le coup face à ce virus covid-19 très contagieux. Cependant, l’humanité ne pourrait se contraindre à rester éternellement confinée, l’activité économique prenant un énorme coup. Plusieurs pays européens ont alors amorcé le déconfinement de leurs populations. Mais s’il faut vivre avec cette maladie, les humains devront prendre de nouvelles habitudes qui impacteront leur mode de vie quotidienne. Le port du masque est l’une de ces nouvelles habitudes auxquelles devront se conformer les habitants du monde, certains pays l’ayant même rendu obligatoire dans tous les lieux publics. Les marques de mode et de luxe y ont vu une opportunité et sortent une multitude de modèles de masques respiratoires : y faut-il y voir une nouvelle tendance du monde post covid-19 ?

 

Déconfinement et masque respiratoire

Depuis le summun de la crise liée à la covid-19, de nombreuses voix émanant de la communauté scientifique évoquaient déjà l’utilité voire la nécessité du port de masque respiratoire dans la lutte contre le virus. En effet, celui-ci réduirait énormément le risque de contamination par les voies respiratoires, surtout que certaines théories évoquent la persistance de certaines particules contaminées dans l’air quelques instants après qu’un individu contaminé ait éternué ou toussé. Même les postillons représentent un danger pour les personnes qui y sont exposées si elles ne portent pas de masque respiratoire. En cette période de déconfinement progressif dans la plupart des pays européens, le masque respiratoire se révèle donc comme un allié de taille dans la lutte contre la nouvelle maladie coronavirus qui frappe le monde.

Absolème masques respiratoires défilé Marine Serre

La visionnaire Marine Serre faisait déjà défiler ses mannequins avec des masques respiratoires en février 2020... par Victor Virgile et Gamma-Rapho via Getty Images

Porter un masque est désormais un impératif si les humains souhaitent reprendre leurs activités tout en évitant de provoquer à nouveau une nouvelle flambée du nombre de contaminés et de décès. La course aux masques a marqué cette crise, tous les pays désirant en acquérir le plus possible pour en distribuer à leurs populations. Cependant, la pénurie de masques de qualité FFP est plus qu’évidente dans le monde. Bon nombre de populations se sont donc retrouvées obligées, dans plusieurs parties du globe, de recourir à des masques en tissu faits maison pour se protéger contre le virus. 

 

Port du masque : une nouvelle tendance vestimentaire ?

La pandémie du covid-19 a mis en avant l’importance du port du masque respiratoire. Autrefois très peu utilisé dans le monde occidental, et uniquement utilisé par les personnes particulièrement exposées à des risques liés à l’absorption par voies respiratoires de particules dangereuses (personnes travaillant dans le secteur du bâtiment, les centrales nucléaires, etc.), le port du masque était pourtant très courant dans les pays Asiatiques, en particulier en Chine et au Japon. Avec la pandémie et le port de masque comme mesure barrière contre la contamination au covid-19, le masque est devenu plus qu’un simple accessoire de protection, mais un véritable effet de mode qui fait tendance aujourd’hui dans le monde.

De nombreux créateurs coréens et chinois se sont notamment déjà lancés dans la fabrication de masques personnalisés qui s’adaptent au style de tout un chacun, mais ce ne sont pas les seuls. La célèbre marque new yorkaise Supreme a elle aussi lancé son propre masque, en collaboration avec The North Face.  Les masques ne devront plus être de simples accessoires austères que portent les gens uniquement pour se cacher du virus, mais un élément vestimentaire à part entière intégré à la mode. Que ce soit les Français, les Allemands ou les Chinois, rares sont ceux qui sortent désormais de chez eux sans leur masque. Et si la majorité porte toujours les masques respiratoires classiques tels que les masques chirurgicaux et les masques de type FFP, beaucoup sortent désormais avec des masques dont le design se confond parfaitement à leur habillement de sorte à mettre également en avant l’aspect esthétique de ce nouvel accessoire à la fois vestimentaire et médical. Des logos de grandes marques ou des phrases toutes faites destinées à passer un message ou placées là pour le fun décorent les masques. Les créateurs redoublent d’imagination et de créativité pour mettre au point des versions plus esthétiques et commodes de ce nouvel accessoire qu’ils sont pour la plupart obligés de porter en raison de la pandémie. Il faut désormais rendre les masques attrayants pour que les gens se l‘arrachent, et bien sûr se protègent par la même occasion. Des designs extravagants ou discrets, des logos ou de simples dessins ou illustrations, tout est bon pour faire du masque un véritable élément de mode.

 

 

Les masques lavables en tissu se font également la part belle avec les différents coloris qu’ils offrent grâce aux tissus utilisés. Ils sont naturellement plus tendance que les masques chirurgicaux classiques qui non seulement disposent d’une durée d’utilisation maximale assez limitée (3 heures pour la plupart), mais disposent également d’un look peu attrayant pour la plupart des gens. Un masque en tissu doté d’un filtre a pourtant l’avantage de remplir aussi bien la fonction de protection et de réduction du risque de contamination que d’instrument de mode, de style vestimentaire et d’esthétique. Le masque respiratoire se retrouve donc par la force des choses l’un des accessoires les plus en vogue et les plus tendance de l’année 2020.

 

Le masque respiratoire : le visage de l’après covid-19

Aujourd’hui dans de nombreux pays porter un masque est devenu plus qu’une obligation, mais un devoir civique. L’après-covid dont le déconfinement n’est que les prémices présage la persistance de cette habitude pendant un bon moment. Avec le déconfinement, et malgré le relâchement des mesures mises en place contre la nouvelle maladie au coronavirus, le masque respiratoire sera toujours nécessaire pour la plupart des activités humaines. Les transports en commun, les lieux avec une très grande affluence tels que les marchés, et même les lieux de travail sont autant d’endroits où le port de masque se révèle nécessaire dans ce contexte de déconfinement. Le masque respiratoire est en passe de devenir une norme à la fois vestimentaire et médicale. Les masques conquièrent de plus en plus de cœurs au sein des populations qui la jugent indispensable pour la protection contre le virus.

 

 

La plupart des pays européens sont déjà en période de déconfinement progressif et les activités reprennent peu à peu leur cours habituel. Le masque qui est alors perçu comme un allié incontournable de ce retour à la normale et de la lutte contre l’épidémie est de plus en plus prisé par les populations et les états qui en ont fait plus qu’une obligation, mais une norme sociale devant être respectée pour le bien-être commun.

 

Le sujet vous intéresse ? Voici d’autres articles similaires qui pourraient vous plaire :

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés